Baptiste Ventadour (EP) - MIZIKOOS
Baptiste Ventadour (EP)

Baptiste Ventadour (EP)

BAPTISTE VENTADOUR AUX INOUÏS DU PRINTEMPS DE BOURGES. PHOTO PIERRICK DELOBELLE

2020, c’est l’année de tous les possibles également pour le jeune auteur-compositeur-interprète d’Ussel, Baptiste Ventadour. Le 16 septembre, il a dignement représenté la Nouvelle-Aquitaine aux Inouïs du Printemps, à Bourges.

Sa carrière a décollé grâce à une rencontre avec le producteur corrézien Fred Lomey lors du Tremplin de Brive Festival en 2019. « À ce moment-là, Baptiste chantait en anglais, il venait de la rue, il avait plein de défauts, mais surtout un grain de voix particulier, une bonne base et une marge de progression très élevée, raconte le producteur. Le lendemain, je l’ai appelé pour lui proposer la première partie d’Eiffel à la Cigale. Puis on s’est revu. Il avait envie de structurer son projet. On l’a envoyé en studio. »


J’ai enregistré 5 chansons à Cournon d’Auvergne avec Denis Clavaizolle, réalisateur de Jean-Louis Murat. On les a envoyées aux labels. J’ai très vite signé chez Play Two qui a édité mon EP et qui sortira mon premier album. »

BAPTISTE VENTADOUR

Sur l’EP de Baptiste, qui est dans les bacs depuis ce vendredi 25 septembre, figurent 4 titres dont la chanson « Que reste-t-il?? » qui était sur son premier single. Le jeune interprète présentera son nouveau disque, mais aussi ses autres compositions lors d’une tournée de dix dates, concoctée par Fred Lomey pour cet automne, dont le point fort sera un concert au Café de la danse à Paris, le 10 décembre.

En français

Après avoir cultivé des mélodies folk en anglais, Baptiste Ventadour a décidé d’opérer un virage vers la chanson française. « L’album que je prépare sera totalement en français, explique-t-il. J’essaye tout particulièrement de travailler sur l’interprétation des textes. » Après la première partie d’Eiffel, l’Ussellois a pu faire également celles de Claudio Capéo, lors de la tournée des zéniths de ce dernier.
Le jeune chanteur a fait un gros pas en avant dans la structuration de son projet. Un producteur l’accompagne, un label l’édite… et un co-management est assuré par Fred Lomay et un manager parisien qui s’occupe aussi de Zaz. « On a mis Baptiste en contact avec Gaétan Roussel et Grand corps malade. On a essayé de positionner son projet en fonction des contacts que nous avons et de sa capacité à avancer », conclut Fred Lomey.

lamontagne.fr

 249 Vues au Total,  2 Vues Aujourd'hui

Tag

MUSIQUES SIMILAIRES

JE SOUTIENS MIZIKOOS

PACK MIZIKOOS



Top Single

CREER VOS PLAYLISTS

Nouveautés 2020




X